Grands dossiers

Origines des travaux

La démarche régionale sur la question du logement prend sa source, en 2007, à la suite des travaux menés par le Carrefour de développement Santé, Économie sociale et Communautaire de la MRC de Nicolet-Yamaska. Ceux-ci, qui portaient notamment sur les besoins des familles en situation de pauvreté, ont alors mis en évidence plusieurs préoccupations relatives à la question du logement. Certains constats furent dégagés et une discussion s’en est suivie à l’Inter CDC, organisation qui regroupe les cinq corporations de développement communautaire de la région du Centre-du-Québec. À la lumière des échanges, des constats similaires pour chacun des territoires de MRC sont ressortis. D’un commun accord, les membres de l’Inter CDC ont décidé d’adresser une demande de collaboration au CRDS sur ce sujet. Les membres du CRDS ont accepté de recevoir la demande et de travailler en collaboration avec l’Inter CDC sur la question du logement.

Entre temps, en 2008-2009, le CRDS a organisé une consultation qui s’intéressait particulièrement à la thématique de la famille en lien avec la pauvreté et visant à mettre en place un projet collectif entre les cinq MRC et le CRDS. Une compilation des résultats de cette consultation auprès des cinq MRC a permis de dégager trois préoccupations majeures, soit le logement, la sécurité alimentaire et la conciliation travail-famille.

État du logement au Centre-du-Québec – Phase 1

La démarche régionale sur le logement a commencé par une étude visant à produire un état de situation détaillé sur la question du logement au Centre-du-Québec, en y intégrant des considérations spécifiques aux personnes ayant des incapacités.

  • Un état du logement au Centre-du-Québec phase 1

État du logement au Centre-du-Québec – Phase 2

Le mandat de la phase 2 de l’état du logement au Centre-du-Québec consiste à mobiliser les personnes concernées autour de cette question en diffusant les données obtenues lors de la phase 1, en précisant les réalités propres à chaque territoire et en identifiant des pistes d’action concrètes.

  • Un état du logement au Centre-du-Québec phase 2

Ci-dessous, vous pouvez consulter les réalités et les contraintes propres aux territoires et les besoins liés au logement, à partir d’une fiche synthétisant les caractéristiques de la population et du logement par MRC.

Fiche synthèse Arthabaska
Fiche synthèse Bécancour
Fiche synthèse Drummond
Fiche synthèse Érable
Fiche synthèse Nicolet-Yamaska

La SÉCURITÉ ALIMENTAIRE est présente lorsque toute une population a accès en tout temps et en toute dignité à un approvisionnement alimentaire suffisant et nutritif à coût raisonnable, acceptable du point de vue social et culturel, contribuant à mener une vie saine et active (FAO, 1996).

Depuis 2009, la sécurité alimentaire a été identifiée à plusieurs reprises comme une priorité régionale. Elle s’est inscrite notamment dans les priorités d’action du Comité régional en développement social du Centre-du-Québec (CRDS).

Également le 7 mai 2014, les organismes en aide alimentaire de la région du Centre-du-Québec officialisaient la mise sur pied de leur instance de concertation régionale. Sous le nom de Table des ressources en aide alimentaire du Centre-du-Québec (TRAACQ), cette concertation vise principalement à répondre aux nombreux besoins de soutien exprimés par ses organismes membres au cours de différentes rencontres et sondages réalisés depuis 2009.

Le CRDS a réalisé en 2014, avec la collaboration de divers acteurs régionaux et locaux, un État de la situation sur la sécurité alimentaire au Centre-du-Québec. Il met en lumière la mobilisation nécessaire des partenaires de divers secteurs. 

Au cours des activités de concertation et de priorisation dans le cadre de l’Alliance pour la solidarité et l’inclusion sociale au printemps 2019, le Chantier #5 sur les services du proximité ou de l’événement Bâtir la sécurité alimentaire au Centre-du-Québec en 2018 (où l’État de situation a été mis à jour) , les acteurs présents à ces rencontres ont émis des constats qui viennent définir les défis reliés à la sécurité alimentaire dans notre région et on proposé des pistes de solutions et identifié des initiatives à soutenir qui viennent favoriser la sécurité alimentaire à différents niveaux.

En 2018, le CRDS a rencontré des partenaires de diverses organisations et expertises pour mettre à niveau les informations de l’État de situation qui datait de quatre ans. Une quarantaine de partenaires se sont réunis en juin 2018 pour échanger, bonifier et mettre à jour l’État de situation.

 

  • De ces échanges ont ressorti quatre enjeux, des défis et pistes d’action à explorer :

              1) Mise en place une concertation régionale intersectorielle en sécurité alimentaire
              2) L’accroissement des savoirs alimentaires
              3) L’accessibilité physique et économique à une saine alimentation
              4) Maintien des services d’aide alimentaire accessibles et de qualité

À travers ses démarches, les membres du comité organisateur de l’événement ont développé un visuel inspiré d’un modèle en Montérégie Pyramide d’impact populationnelle : Il s’agit de l’illustration du Continuum d’actions en sécurité alimentaire.

Le Continuum d’actions agissant sur les déterminants individuels et collectifs de la sécurité alimentaire nous indique que :

Chez certains groupes de la population, des écarts subsistent quant aux opportunités d’accéder à des aliments sains. Ces écarts injustes et évitables peuvent être modifiés par des actions qui, combinées les unes aux autres, ont le potentiel de réduire les inégalités sociales en matière d’alimentation et de contribuer à bâtir la sécurité alimentaire des communautés.

L’insuffisance de revenu est le facteur qui a le plus d’influence sur l’insécurité alimentaire des personnes. Par conséquent, réduire durablement les inégalités sociales en matière d’alimentation passe par des actions ciblant l’amélioration du revenu, la réduction des inégalités socio-économiques et l’accès à coût abordable à des biens et services essentiels de qualité (logement, transport, aliments sains, services de qualités et accessibles à tous en matière d’éducation – de la petite enfance au post-secondaire- et de santé).

Les initiatives les plus prometteuses pour bâtir la sécurité alimentaire passent par l’adoption de politiques publiques (locales, territoriales et nationales) et, de façon complémentaire, par le recours à des approches participatives et de développement des communautés.

En contribuant à combattre les préjugés envers les personnes en situation de pauvreté, en participant activement au débat public sur les options de politique favorisant l’équité et un revenu décent pour tous, en assurant à l’échelle locale ou territoriale la planification d’un développement inclusif et créateur d’emplois de qualité, en contribuant à l’accès abordable à l’habitation et au transport ou en soutenant la réussite éducative, les acteurs de tous les secteurs d’activités disposent de levier pertinents afin d’agir sur le pouvoir d’achat et les conditions de vie qui influencent de façon déterminante la capacité des personnes à s’alimenter.

Le CRDS compte poursuivre ses travaux au cours de l’année afin de mettre en oeuvre les recommandations de l’Événement Bâtir la sécurité alimentaire.

L’enjeu des services de proximité 

ou de la proximité des services au Centre-du-Québec (article à venir)

 

Aussi  à venir:  le Chantier de la priorité régionale # 5 – Assurer des services de proximités, démarche de co-développement dans laquelle le CRDS s’est impliqué depuis février 2017.

En attendant des nouvelles de ces projets voici un article paru pour présenter les premiers projets issus du Fonds d’appui au rayonnement des régions déployé par la Table des MRC du Centre-du-Québec. (Lire l’article)

Les portraits sociosanitaires sur les inégalités de santé et de bien-être au Centre-du-Québec proviennent de Centre intégré universitaire de santé de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) . Ces portraits de nos territoires de MRC sont un outil considéré, depuis ses débuts, comme une référence au plan de la connaissance par le CRDS Centre-du-Québec.

Consultez la version des portraits sociosanitatires sur les inégalités de santé et de bien-être au Centre-du-Québec (données 2011). Lors de la tournée des territoires au printemps 2010, les portraits ont été présentés dans chacun des territoires de MRC de la région. Ce type de portaits portant sur les inégalités de santé est unique aux deux régions sociosanitaires couvertes par le CIUSSS MCQ.

MRC d’Arthabaska, format pdf, 5,9 Mo
MRC de Bécancour, format pdf, 5,7 Mo
MRC de Drummond, format pdf, 9,7 Mo
MRC de L’Érable, format pdf, 5,5 Mo
MRC de Nicolet-Yamaska, format pdf, 6,5 Mo

Accès aux données à l’échelle des communautés sous forme de fiche-synthèse et de cartographie thématique

L’Atlas des inégalités de santé et de bien-être est un site qui s’adresse à l’ensemble des intervenants en développement social et en développement économique de la région ou de l’extérieur, qu’ils soient issus des milieux institutionnels ou communautaires et qu’ils oeuvrent dans la sphère publique ou privée, cela en lien avec les secteurs de la santé, de l’économie, de la culture ou de l’innovation.

Il porte sur les inégalités de santé et de bien-être en Mauricie et au Centre-du-Québec, cela à l’échelle des communautés locales, soit les villages en milieu rural ainsi que les quartiers, les paroisses ou les unités de voisinage en milieu urbain.

Toutes les communautés sont représentées sous forme de fiches synthèses. Celles-ci renferment une foule d’informations sur une panoplie d’indicateurs, qui, souhaitons-le, augmenteront votre niveau de connaissance des communautés.

* Les informations en lien avec les données du recensement 2016 seront disponibles sou peu.