Historique

Monsieur Louis Favreau, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en développement des collectivités de l’Université du Québec en Outaouais, considère qu’il y a  trois approches du développement social - l’approche néo libérale, l’approche social-étatiste et l’approche partenariale.  Cette dernière approche, dite partenariale, résume bien celle du Centre-du-Québec tout comme celles d’autres régions du Québec.

Toujours avec l’espoir d’assurer une meilleure création et une meilleure répartition de la richesse, monsieur Favreau constate cette autre façon d’aborder le développement social en émergence.  À l’intérieur de cette approche partenariale, on remarque une volonté d’agir « ensemble ». Au sein de cette approche partenariale, il y a la société civile avec ses organisations qui veut construire conjointement; il y a l’État avec ses services publics qui veut se mixer; il y a le marché avec ses entreprises qui cherche des collaborations et il y a les citoyennes et les citoyens qui veulent être en coproduction.

Le Forum sur le développement social : un déclencheur pour une concertation en développement social

Ici, au Centre-du-Québec, tout comme dans plusieurs autres régions du Québec, nous nous inscrivons dans cette approche partenariale. Possiblement que la tenue des forums régionaux et du Forum national en développement social organisés en 1998 respectivement par les conseils régionaux de développement et leurs partenaires ainsi que par le Conseil de la santé et du bien-être auront contribué à installer cette approche. 

C’est à partir de ce moment-là que les collaborations et les partenariats en développement social au Centre-du-Québec s’amorcent.
 
Les quelque deux cents participantes, participants au Forum régional de 1998 tenu au Centre-du-Québec ayant pour thème « La pauvreté : plus qu’une question de revenu » auront permis de dégager trois grands consensus:
  • que l’on agisse prioritairement sur l’isolement des personnes, la pauvreté et la formation;
  • que les résultats des forums soient arrimés à la planification stratégique du Conseil Régional de Concertation et de Développement du Centre-du-Québec;
  • que le suivi aux Forum soit assuré par le Conseil Régional de Concertation et de Développement du Centre-du-Québec.  .
Chose promise, chose due. Dans un premier temps, le Conseil Régional de Concertation et de Développement du Centre-du-Québec a officiellement intégré les résultats des forums à sa planification stratégique et, dans un deuxième temps, il a assuré, voire même coordonné le suivi de ces forums par la mise en place d’un comité régional en développement social.

Un comité régional en développement social : un soutien à la réflexion et à l’action en matière de développement social prend forme

Au printemps 2000, le Conseil Régional de Concertation et de Développement du Centre-du-Québec (aujourd’hui la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec) et la Régie régionale de la santé et des services sociaux (devenue l’Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec) ont initié la mise sur pied du Comité régional en développement social Centre-du-Québec.

C’est ainsi qu’une composition du membership à trois axes permettant d’illustrer l’aspect intersectoriel de la démarche régional a été mise de l’avant permettant de retrouver l’axe des organismes régionaux, celui des secteurs et celui de la représentation territoriale. Une personne à la coordination assure la continuité des travaux du Comité régional en développement social Centre-du-Québec.