Par France Fradette, agente de développement en sécurité alimentaire

Une dernière fois…

 
 
Eh oui! Une dernière fois à vous écrire. En effet, plusieurs le savent déjà, j’ai quitté ma fonction de coordonnatrice du CRDS le 10 octobre dernier après quatorze années à ce poste.

Toutefois, je ne serai pas loin et, toujours au CRDS, à titre d’agente de développement en sécurité alimentaire pour relever un nouveau défi. Ce défi sera celui de mobiliser les acteurs de la région afin de mettre en place une nouvelle concertation sur la sécurité alimentaire.

La personne qui occupera la fonction à la coordination du CRDS est Julie Provencher, à qui je souhaite la plus cordiale bienvenue. Elle était auparavant analyste financière du Fonds régional d’investissement jeunesse (FRIJ) du Forum Jeunesse.

Je garderai en mémoire bien des souvenirs de toutes ces années vécues au CRDS. J’ai eu le privilège de rencontrer de belles personnes, riches d’expériences, de savoirs et, surtout portées par de belles valeurs.
 
MERCI aux membres du CRDS que j’ai côtoyés au fil du temps, nous avons ensemble construit une  démarche de développement social  qui s’appuie sur la motivation de vouloir, de façon constante, améliorer les conditions de vie des personnes et des communautés centricoises.

MERCI à toutes ces personnes avec lesquelles j’ai eu à travailler en partenariat sur différents enjeux. Ce que je retiens de cela, c’est la complicité, la volonté de faire avancer des dossiers et le plaisir du travailler ensemble.

Merci aussi à toutes ces personnes qui ont travaillé pour le CRDS comme chargés de projets, chercheurs, consultants, pour votre contribution à l’avancement des travaux du CRDS.

MERCI, particulièrement  à ma collègue Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS depuis 7 années. Sa contribution à la démarche de développement social est inestimable et le plaisir de travailler avec Monica me restera en mémoire pour toujours.

Je souhaite au CRDS une belle continuité. Que le développement social continue d’être une réelle contribution au développement de notre région en comprenant  les phénomènes sociaux, en étant au fait des enjeux locaux, en établissant des  partenariats et des alliances pour l’amélioration des conditions de vie des groupes vulnérables et territoires défavorisés afin de garder notre région à dimension humaine.